Etablissement primaire et secondaire Bussigny et Villars-Ste-Croix
06 octobre 2020

Prise en charge des élèves victimes de harcèlement-intimidation

Dans notre établissement, une équipe de professionnels s’est formée à la « Méthode de la préoccupation partagée » (MPP), dite « Méthode Pikas » du nom de son créateur norvégien. L’équipe est composée d’enseignants, d’aides à l’enseignant, infirmière, médiatrices et déléguée PSPS. Cette méthode de résolution de situations de harcèlement-intimidation en milieu scolaire a fait ses preuves dans plusieurs établissements du canton.

La MPP consiste en un dispositif éducatif visant à mettre fin à des problématiques de harcèlement-intimidation en déconstruisant le phénomène de groupe. L’objectif est bien de réagir rapidement pour mettre fin à une dynamique de groupe négative. En adoptant une attitude empathique et non-blâmante, un professionnel formé à la méthode MPP rencontre au cours d’entretiens individuels tout élève (intimidateurs présumés, témoins…) pouvant aider à améliorer la situation. Ces élèves sont amenés à réfléchir eux-mêmes et elles-mêmes aux solutions pour faire en sorte que l’élève (ou les élèves) harcelé-intimidé se sente mieux. Parallèlement, une médiatrice prend en charge l’élève (ou les élèves) harcelé-intimidé. Ces entretiens se poursuivent jusqu’à ce que la situation de harcèlement-intimidation ait entièrement pris fin. Dans certaines situations et en cas de nécessité, d’autres mesures peuvent être prises par la Direction.

 

Dans le présent document, les termes employés pour désigner des personnes sont pris au sens générique ; ils ont à la fois valeur d’un féminin et d’un masculin.